Les meilleurs terminaux de paiement pour les associations

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Sommaire

Les associations peuvent t-elles obtenir des terminaux de paiement ? Pour commencer, il nous semble important de redéfinir ce qu’est une association loi 1901. Une association est, selon la loi de Juillet 1901, une convention en vertu vers laquelle deux personnes (minimum) décident de partager leurs connaissances et / ou leur activité dans un but autre que le partage des bénéfices ou la recherche de profit. Ainsi, l’association se distingue d’une société classique (EIRL, EURL, SAS, SASU, SARL, SCI…). L’association est par principe, à but non lucratif. Ainsi, il est impossible de créer une association à but lucratif. Si les membres d’une association recherche le profit. (Consultez cet article de LegalPlace si vous souhaitez obtenir plus de détails sur les associations).

terminaux de paiement pour association

Une association de loi 1901, même si elle possède un caractère non lucratif, a besoin d’argent pour fonctionner (eh oui !). De plus, elle peut être soumise à des rentrées d’argent : elle est amenée à encaisser les cotisations de ses adhérents, les dons, les ventes de produits annexes lors d’évènements, les subventions… Souvent peu pratique pour la comptabilité mais également pour les donneurs n’ayant pas forcément d’espèces sur eux. La plupart des associations ne se sentent pas éligibles à l’obtention d’un terminal de paiement ou bien n’ont pas envie de se lancer dans des démarches laborieuses et d’être soumis à des frais supplémentaires (n’ayant pas beaucoup de ressources pour fonctionner). 

Cependant, cela est tout à fait possible. Les associations sont belles et bien éligibles à l’utilisation d’un TPE et de nouvelles offres sur le marché correspondent bien plus à leurs besoins et fréquence d’utilisation

De part sa facilité d’emploi mais aussi la sécurité qu’il procure, le paiement via un TPE est devenu une solution incontournable. Même pour les associations, proposer le paiement par carte bancaire devient très intéressant. Par ailleurs, avec le développement d’internet, il existe également des solutions de paiement en ligne pouvant également être très intéressante pour les asso.

Nous allons alors nous intéresser au terminal de paiement spécifiquement pour une association, suivant le prestataire mais aussi en fonction de votre estimation des montants qui vont être encaissés.

Comme pour une entreprise, ce sont les rentrées d’argent qui vont déterminer le type de terminal à choisir pour votre association. Il en ira de même pour le choix de votre fournisseur de TPE en fonction de différents paramètres : coût total de la solution, taux de commission sur transaction, frais fixes, SAV compris dans l’offre… ? Autant de questions à se poser pour sélectionner le meilleur prestataire pour votre association. 

Les mini terminaux de paiement mPos pour les associations ayant un peu de flux

Pour une association, dont les besoins restent tout de même minimes par rapport à un commerçant classique, les mini terminaux de paiements (appelés mPos) semblent être la solution idéale. À moindre coût, ils sont extrêmement pratiques du fait de leur petite taille et leur facilité d’utilisation. Pouvant être utilisés aussi bien en extérieur qu’en intérieur, le fonctionnement est le suivant : connecté en Bluetooth à votre téléphone portable, le lecteur emprunte le réseau WiFi ou 3G / 4G de votre smartphone pour fonctionner. Il s’utilise avec une application mobile (pensez à vérifier sur l’application est bien certifiée, gage de qualité et de sécurité). Le ticket de paiement se génère sur l’application pouvant être transmis par SMS ou par email.
Cet aspect « écolo » en séduit plus d’un !

Comme pour un commerçant, vous avez le choix entre différents prestataires pour l’obtention de votre terminal de paiement mobile : les banques traditionnelles ou les entreprises indépendantes.

Les mini TPE mPos des banques

Comme tout organisme et spécifiquement comme tout organisme devant faire des encaissements, votre association possède un compte bancaire dédié. Vous pouvez donc, pour commencer et par simplicité, solliciter votre banque pour connaitre en premier lieu les offres qu’elle propose. Elles seront peut-être en mesure de vous faire une proposition intéressante.
Cependant, soyez vigilant : les banques sont souvent en mesure de vous proposer un taux de commission sur transaction très compétitif. Cependant, vous serez également soumis à des frais fixes de location de l’appareil, à la souscription de votre contrat monétique et devrez-vous engager sur plusieurs années.

Les mini TPE mPos des indépendants

Contrairement aux banques classiques, les sociétés spécialisées proposent très souvent un mode de fonctionnement et de souscription ultra simplifiée et beaucoup plus accessible.

Les terminaux de paiement sont souvent proposés à l’achat (contrairement aux banques également). Le coût peut alors être minimisé : vous réglez le coût de votre TPE une seule fois puis il vous appartient. Vous êtes libre de tout frais fixes / frais de location.

Ils fonctionnent indépendamment avec n’importe quel compte bancaire (dédié à l’activité de l’association).

Ces TPE ont pour avantage d’être sans abonnement avec des frais de moins de 1,80 % HT sur transaction. Ils n’ont pas d’inconvénients notables. C’est, semble-t-il, la solution d’encaissement par carte bancaire toute trouvée pour une association générant peu de flux d’argent, ou à faible fréquence.

Les terminaux de paiement traditionnels pour les associations ayant beaucoup de flux

Si votre association est amenée à effectuer des transactions plus nombreuses et plus importantes, vous devrez très certainement vous tourner vers des terminaux de paiement plus adéquats (permettant, contrairement au mPos une meilleure fluidité au niveau des paiements). Au même titre qu’un entreprise, il vous faudra étudier les propositions les plus à même de couvrir et de correspondre à vos besoins et usages.

Les TPE traditionnels des banques

Ce sont les terminaux de paiement les plus courants que vous voyez chez bon nombre de commerçants. Ils sont robustes et possèdent une imprimante intégrée permettant d’imprimer directement les tickets de paiement. Comme indiqué dans la première partie de notre article, les banques proposent les terminaux de paiement à la location, il est nécessaire ensuite de souscrire à un contrat de domiciliation bancaire et / ou un contrat monétique (permettant de rendre opérationnel et utilisable le lecteur) ainsi qu’un engagement. Il peut être de plusieurs mois, voire souvent plus années (le plus souvent sur 3 ans). Renseignez-vous auprès de votre banque et d’autres établissements afin d’établir une étude comparative.

Les TPE traditionnels des indépendants

Avec ces organismes spécialisés, les tarifs sont clairs et les offres adaptées aux besoins de chacun. Accessibles à tous, professionnels, commerçants, associations, et même comités d’entreprise !

L’inscription est rapide sans besoin de se déplacer puisque faite directement en ligne. Terminal proposé à l’achat, ce sera le poste le plus lourd dans cette démarche car il faut compter aux alentours 100€ à 300€ HT. Si le prestataire propose la location de l’appareil, étudiez également cette piste : elle sera peut-être plus intéressante en fonction de votre besoin et de votre budget ! 

Pour conclure, soyez rassurés ! En tant qu’association à but non-lucratif, vous êtes complètement éligible à l’obtention et à l’utilisation d’un terminal de paiement. Cela va vous simplifier la vie et même engendrer plus de dons : n’oublions pas que la carte bancaire reste le mode de paiement préféré des français. Les espèces tendent à disparaitre peu à peu alors, mettez toutes les chances de votre côté ! Réalisez des études comparatives afin d’éviter de trop lourdes dépenses. Vous trouverez forcément le TPE qui vous correspond le mieux !

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin