Les terminaux de paiement pour commerçants : comment choisir ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Sommaire

Il n’y a pas d’obligation, pour les professionnels, d’être équipé d’un terminal de paiement. Suivant leur activité et leurs besoins, ils en ont quasiment tous besoin cependant. Mais lorsque l’on souhaite s’équiper pour pouvoir accepter les paiements par cartes, on se retrouve vite perdu. TPE fixe ou portable, paiement sans contact, lecteur de carte, moyens de paiements pour e-commerce ou magasin physique… De quoi se noyer dans le vocabulaire et les possibilités qui sont offertes. Comment choisir entre un terminal de paiement portable ou fixe ? Et que choisir entre l’achat et la location de son terminal de paiement électronique ?

Le terminal de paiement portable

La carte bancaire est devenue le moyen de paiement préféré des français. D’autant plus depuis la crise sanitaire qui nous incite à éviter les contacts physiques. Le paiement par carte bancaire et sans contact le plus souvent, devient l’usage le plus courant, y compris sur les marchés en extérieur. De nouveaux comportements qui donnent un élan à l’équipement et l’utilisation des terminaux de paiements mobiles.

Les terminaux de paiements portables permettent les encaissements en étant connectés au réseau internet via une carte sim ou un appareil mobile (tablette, téléphone).

terminaux de paiement commerçants

Ces solutions de TPE mobiles sont simples et peu onéreuses pour les petites structures et les auto-entrepreneurs, qui peuvent ainsi encaisser des paiements par carte bancaire facilement. Certains professionnels n’ont pas franchi le cap de s’équiper en terminaux de paiements électroniques. Notamment à cause du manque de souplesse mais aussi du coût des solutions de paiements proposées par les banques classiques. Avec ces nouveaux systèmes de paiements, encaisser les cartes bancaires devient très facile.

Le terminal de paiement fixe

Un terminal de paiement électronique ou TPE fixe ou encore lecteur de carte bancaire permet à tout professionnel d’accepter les encaissements par cartes bancaires. On dit qu’un TPE est fixe quand il est relié à une prise électrique. Ils doivent aussi être connectés au réseau internet afin de communiquer avec les établissements bancaires. Ce type de système de paiement est idéal pour les professionnels possédant une boutique physique et permet les encaissements au comptoir.

On retrouve aujourd’hui essentiellement des TPE utilisant la connexion internet, les terminaux sur ligne téléphoniques étant de plus en plus rares du fait de leur utilisation plus contraignante.

Cependant ce type de solution ne permet pas les paiements par carte bancaire si vous naviguez sur votre point de vente ou si vous vous déplacez en extérieur pour votre activité : terrasses de cafés ou restaurants, ventes itinérantes sur les marchés ou salons…

Achat ou location ?

Après le choix du type de TPE vient celui de l’achat ou de la location de l’appareil. Vous avez la possibilité de vous tourner vers les banques traditionnelles ou vers les spécialistes en ligne pour vous équiper.

Cependant, il faut prendre en compte que, en grande majorité, les banques ne proposent pas la vente de terminal de paiement.

Dans les grandes lignes, si vous souhaitez louer votre terminal de paiement électronique vous pouvez vous diriger vers les banques traditionnelles. Ici, il faudra prendre garde aux frais inhérents à cette location : frais de transaction, intervention en cas de panne, remplacement d’appareil… Des frais souvent nébuleux à la signature de votre contrat qui peuvent parfois être soumis à variations et à négociations. Il est nécessaire de bien connaitre vos besoins et usages de votre établissement pour ne pas payer des frais pouvant devenir un véritable gouffre financier.

En revanche, pour l’achat de votre terminal pour cartes bleues vous pouvez vous diriger vers les fintechs qui seront à même de vous conseiller suivant vos besoins et vos usages. L’avantage de posséder son propre matériel est que vous le payez une bonne fois pour toutes mais que vous êtes aussi responsables en cas de panne. Encore une fois, bien négocier et connaitre votre contrat pour ne pas être pris au dépourvu.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin