Quels sont les modes de paiement les plus utilisés en France ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Sommaire

Vous le savez, il existe une multitude de modes de paiement. Si vous souhaitez vous lancer en tant que commerçant ou professionnel proposant de la vente directe, il est important de savoir les différencier. Cela vous permettra d’adapter au mieux vos solutions d’encaissement selon les attentes / demandes de vos clients. 

On vous éclaire là-dessus ! 

La carte bancaire : carte de retrait, carte de paiement contrôlé, carte de paiement classique

Elle n’est plus à présenter ! La carte bancaire, connue de tous, reste le mode de paiement préféré des français et donc le plus utilisé ! (source disponible ici)

En France, les réseaux de paiement par carte bancaire les plus courants sont le réseau domestique CB. Vous connaissez également Visa et MasterCard. Les banques ainsi que les différents réseaux de paiement (CB, Visa, MasterCard) mettent en vente différentes cartes bancaires. Les fonctionnalités, les services ainsi que le prix varient selon la carte choisie.

 En voici quelques exemples : 

Au niveau mondial, Visa et MasterCard sont les deux plus grands leaders en matière d’émission de carte bancaire. Visa détient 60,5% des parts de marché tandis que MasterCard en détient 26,9%. 

En France, Visa reste le leader du marché, puisque l’entreprise émet 43,5 millions de cartes parmi les 70 millions détenues par les français (source disponible ici). 

La carte de retrait (ou carte de débit)

La carte de retrait permet une utilisation assez limitée. Comme son nom l’indique, elle permet uniquement d’effectuer des retraits d’espèces au distributeur : elle ne permet aucune transaction directe. Son utilisateur ne peut donc pas régler directement sur un terminal de paiement directement chez un commerçant ou réaliser des achats en ligne. Cette carte est surtout utilisée pour apprendre ou commencer à gérer ses finances. Les parents optent souvent pour ce genre de carte pour leurs enfants adolescents. C’est un bon début pour les responsabiliser et de commencer tout doucement à financer leurs propres envies.

La carte bancaire de paiement contrôlé à autorisation obligatoire

Couramment appelée « carte bleue » ou « CB » est la carte bancaire la plus commune. 
Elle permet d’effectuer des retraits d’espèces à la banque, au distributeur et de régler directement chez n’importe quel commerçant. Elle permet également de réaliser des achats en ligne.

Elle est appelé ainsi car une autorisation est demandée à chaque opération (vérification de la carte bancaire, des fonds disponibles, des plafonds…). Le solde du compte est donc consulté et contrôlé avant chaque transaction.

La carte bancaire classique

A débit immédiat ou différé, la carte bancaire classique est une carte française ou internationale permettant d’effectuer vos achats en France mais également à l’étranger et de retirer de l’argent dans tous les distributeurs automatiques. 

Conseil : si vous partez à l’étranger, vérifiez les partenariats internationaux établis avec votre banque. Si vous effectuez un retrait d’espèces chez une banque partenaire de la vôtre, les frais seront nettement réduits. 
Par exemple, BNP Paribas et la Bank Of America sont partenaires. 

Les chèques

Avec tous les modes de paiement désormais proposés (carte bancaire, paiement mobile, virement…), le chèque a tendance à disparaitre peu à peu pour plusieurs raisons : peu écologique, manque de praticité et de rapidité, risque de sécurité…
En effet, celui-ci peut poser un réel problème de sécurité / fraude…La bête noire des commerçants : les chèques en bois. C’est-à-dire que le montant de la transaction n’est pas disponible sur le compte de l’émetteur à la date de présentation du chèque pour le paiement (aussi appelé « chèque sans provision »).

Comme pour les cartes, il existe différents chèques, avec une utilité qui leur est propre.

On vous propose un tableau pour comprendre au mieux les spécificités de chacun.

 

Type de chèque

Définition

Usage

Garantie

Coût

Chèque barré d’avance

Chèque bancaire classique, non payable au guichet

Il ne peut pas être transmis à un tiers (il est dit non endossable, sauf au profit d’une banque).
Pour encaisser le chèque, il faut également que le compte de l’émetteur du chèque soit suffisamment approvisionné pour que le chèque soit encaissé.

Si le compte de l’émetteur ne contient pas la somme correspondante, le chèque sera sans provision.

Gratuit

Chèque non barré

Payable au guichet en espèces. Peut être transmis à un tiers (endossable)

Pour être encaissé auprès de la banque, qui le payera en espèces. Peut aussi être cédé à un autre bénéficiaire. Il faut alors inscrire au dos du chèque

–        « Endossé à l’ordre de… » suivi du nom et des coordonnées du nouveau bénéficiaire

–        Date de transmission

Nécessite une demande au préalable à votre banque et une déclaration aux impôts

Droit de timbre de 1,50€

Chèque visé

Chèque barré d’avance sur lequel la banque mentionne « somme disponible sur le compte à telle date et à telle heure »

Toutes les banques ne proposent pas de chèques visés

L’existence de la provision n’est garantie que pour le moment exact indiqué de son émission

Selon la convention de compte

Chèque certifié

Chèque visé sur lequel la banque mentionne « provision bloquée pendant 8 jours »

Toutes les banques ne proposent pas de chèques certifiés

La somme inscrite est prélevée sur le compte au moment de l’émission.

Le paiement est garanti si le chèque est encaissé avant la fin du délai indiqué qui suive la date d’émission.

Selon la convention de compte

Chèque de banque

Chèque dont l’émetteur est une banque

Chèque utilisé pour des transactions d’un montant important entre particuliers.

La somme inscrite est prélevée sur le compte au moment de l’émission.

Il est important de vérifier auprès de la banque émettrice qu’il s’agit d’un vrai chèque avant de l’accepter.

La provision est bloquée pendant la durée de validité du chèque, soit 1 an et 8 jours. Le paiement est garanti si le chèque associé.

Selon la convention de compte

(Source disponible ici).

Les paiements en espèces

Les espèces, autre mode de paiement connu de tous. Selon une enquête menée par la Banque Centrale Européenne en 2020, le nombre de paiements en espèces a considérablement diminué en France ces dernières années. 9 français sur 10 évitent de régler en espèces lorsque c’est possible. Seulement 9% des français déclarent privilégier les paiements en liquide pour régler leurs achats en magasin, contre 69% pour les paiements par carte bancaire (encore une étude qui démontre cet engouement des consommateurs pour la carte bancaire).

Ce phénomène s’est encore plus accentué suite à la crise sanitaire de la Covid-19. Depuis le début de la pandémie, 4 français sur 10 ont diminué leur utilisation d’argent en espèces pour effectuer leurs achats.

Autres paiements : virement, prélèvement, transfert d'argent par mandat, cash postal / international, paiements électroniques...

Le virement et le prélèvement sont des opérations bancaires qui permettent de transférer de l’argent d’un compte à une autre, de façon ponctuelle ou bien régulière, en programmant une transaction automatique. 

Le virement bancaire est réalisé directement par la personne souhaitant verser de l’argent, tandis que le prélèvement bancaire est initié par le bénéficiaire, qui recevra l’argent après accord du titulaire du compte. Ces dernières années, les modes de paiement électroniques se sont multipliés afin de faciliter les transactions sécurisées en ligne. 

Il en existe deux types : le paiement avec crédit (cartes bancaires et portefeuilles électroniques) et le paiement en espèce (e-check, carte prépayée, prélèvement automatique). 

Le mandat cash postal est un mode de transfert d’argent en liquide, entre particuliers uniquement que ce soit en France ou à l’étranger. Ce type de transaction ne peut être utilisé dans un but commercial. Présent dans 202 pays, PayPal est le leader mondial sur le marché du paiement en ligne. Ses services permettent de verser et de recevoir des paiements sur internet. C’est donc une solution qui profite à la fois aux vendeurs et aux acheteurs en ligne. 

Finalement, il existe une multitude de modes de paiement différents en France et partout dans le monde. Toutefois, la tendance, du moins en France, reste le paiement classique par carte bancaire.

terminal de paiement électronique pour qui

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin